Passer au contenu principal

Messages

En vedette

John Brunner et la frontière entre les genres

La Tétralogie noire de John Brunner est sortie il y a quelques semaines chez Mnémos, rassemblant les quatre grands romans dystopiques que l'auteur de SF britannique a écrits entre 1968 et 1975 : Tous à Zanzibar, L'Orbite déchiquetée, Le Troupeau aveugle et Sur l'onde de choc.

J'ai eu le grand plaisir de fournir une préface pour le volume (Brunner est un auteur que j'aime tout particulièrement, comme les lecteurs de ce blog le savent déjà), où je parle non seulement des quatre romans, mais aussi du contexte littéraire dans lequel Brunner écrivait (notamment la New Wave of Science Fiction).

Depuis que le volume est paru, Brunner me trotte à nouveau dans la tête (il n'en est jamais absent très longtemps), et je me prends à repenser à la période singulière qu'il a vécue et dont il était l'un des meilleurs représentants : ce moment, dans les années 60-70, où la SFFF, par le biais de la New Wave, a commencé à vouloir brouiller les frontières entre la littérat…

Derniers messages

2018 : Rétrospective et musique

Facettes de la S&S (20) : l'ombre de Lovecraft

Facettes de la S&S (19) : quelques auteurs aux frontières

Facettes de la S&S (18) : le cas "Red Sonja"

Facettes de la S&S (17) : sur les traces de Conan